Archives de catégorie : Actualités / News

« Les Pierres qui roulent » émission de radio du 11 janvier 2018

Les Pierres Qui Roulent est l’émission bimensuelle de médiation scientifique archéologique du Pôle Sciences de Radio Campus Paris. Elle est produite et animée par Léa Hermenault et Enora Gault, et se propose d’initier les publics aux pratiques et aux débats de la discipline archéologique autour d’interviews, de chroniques et d’expériences sonores. Pour plus d’informations sur cette émission :
http://www.radiocampusparis.org/pierres/

« A table ! Archéologie de l’alimentation »

Pour cette nouvelle année qui débute, les Pierres qui roulent ont décidé de ne pas laisser de répit à nos estomacs… nous évoquerons les pratiques alimentaires des sociétés anciennes, pour le plus grand plaisir de vos papilles – et de vos oreilles !

On mange souvent, voire beaucoup pendant les fêtes de fin d’année : repas de Noël, réveillon du Nouvel An, annonçant ensuite la fameuse galette des rois – que vous avez peut-être déjà entamée – et les crêpes de la chandeleur… Peut-être est-ce un peu trop… mais peut-être est-ce parce que l’on aime ça, manger. Moment privilégié de retrouvailles sociales, le passage à table est également révélateur de choix culturels, symboliques et pragmatiques, que l’archéologie contribue à révéler pour les sociétés du passé.

Comment avoir accès à ces données, et que nous apprennent-elles sur la composition des tablées néolithiques, antiques et médiévales ?

Pour cette première émission de l’année 2018, nous avons réuni autour d’un petit buffet de nouvelle année, trois intervenants :

  • Aurélie Chantran, Doctorante en archéologie médiévale, UMR 7041 ArScAn, équipe « Archéologies Environnementales »
  • Vladimir Dabrowski, Doctorant en archéobotanique et en archéoentomologie, au Muséum National d’Histoire Naturelle
  • Lamys Hachem, Archéozoologue et Ingénieure de Recherche à l’INRAP, UMR 8215 Trajectoires

L’émission de radio sera diffusée le jeudi 11 janvier à 20h sur Radio Campus Paris (93.9 FM), puis sera podcastable à partir de la page
https://www.radiocampusparis.org/lpqr-a-table-archeologie-de-l-alimentation-11-01-18/

Séminaire de formation – Centre EFEO Siem Reap – Cambodge « L’archéologie environnementale, la géoarchéologie et l’étude des anciens réseaux hydrauliques » 20-21 et 22 Décembre 2017

Dans le cadre des ateliers de formation du projet « Ancient Texts, Languages and Archaeologies of South and South-East Asia » (ATLAS), le centre de l’Ecole française d’Extrême-Orient à Siem Reap propose trois journées de formation à l’archéologie environnementale, la géoarchéologie et l’étude des anciens réseaux hydrauliques.

Le centre EFEO de Siem Reap accueillera  Lucie Cez, doctorante en géoarchéologie de l’équipe « Archéologies environnementales » du laboratoire ARSCAN (« Archéologie et sciences de l’Antiquité » – UMR 7041, CNRS – Univ. Paris I – Univ. Paris Ouest).

L’atelier s’adresse à une sélection d’étudiants et d’archéologues cambodgiens, ainsi qu’à deux étudiants inscrits en France dans un établissement du groupe PSL.

Journées Archéologiques d’Île-de-France (15-16 décembre 2017)

Les Journées archéologiques d’Île-de-France se dérouleront les 15 et 16 décembre 2017 à Paris, (salle Olympe de Gouges 11e arrondissement). La 1ère journée explorera la thématique « variations autour de l’eau », tandis que la seconde journée sera entièrement consacrée à l’actualité. L’inscription se fait sur place le jour même. Le programme est disponible à cette adresse :

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Regions/Drac-Ile-de-France/ACTUALITES/Actualite-a-la-une/Journees-archeologiques-d-Ile-de-France

Léa Hermenault y présentera la communication suivante : « La place du fleuve dans la ville. L’évolution du rapport qu’entretient Paris (75) avec la Seine entre le 1er et le 10e s. et ses conséquences pour la structuration de la ville sur le long terme. »

Soutenance de thèse : « Archéologie des élites rurales ordinaires dans le bassin parisien (IIIe-XVIIIe siècle) », Séverine Hurard (Nanterre, 15 décembre 2017)

Sévérine Hurard soutien sa thèse, intitulée « Archéologie des élites rurales ordinaires dans le bassin parisien (IIIe-XVIIIe siècle) », le 15 décembre 2017, à 14h dans l’auditorium du bâtiment Max Weber (Université Paris Nanterre).

Invitation à la soutenance et composition du jury

 

Soutenance de thèse : Héritage monumental, paysage funéraire et identités. Approches archéologiques de la région Tyne-Forth (Ve-VIIIe siècle) (12 juin 2017, Institut Michelet)

Celia Orsini soutien sa thèse intitulée « Héritage monumental, paysage funéraire et identités. Approches archéologiques de la région Tyne-Forth (Ve-VIIIe siècle) », le 12 juin à 13h à l’Institut d’Art et d’Archéologie salle 101, 1er étage, 3 rue Michelet.

Le jury est composé de  :

Anne Nissen, directrice (professeure, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / ArScAn)

Brigitte Boissavit-Camus (professeure, Université Nanterre Paris Ouest / UMR 7041 ArScAn)

Patrice Brun (professeur, université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne / UMR 7041 ArScAn)

Isabelle Cartron (professeure, université Bordeaux-Montaigne / UMR5607)

Andrew Reynolds (professeur, University College of London)

Sarah Semple (reader, université de Durham)

Comité de pilotage : Joëlle Burnouf (professeure émérite, Paris 1 Panthéon-Sorbonne / UMR 7041 ArScAn) Martin Carver (professeur émérite, université d’York)

Soutenance de Thèse : « L’archéologie des épizooties. Mise en évidence et diagnostic des crises de mortalité chez les animaux d’élevage, du Néolithique à Pasteur » (28 juin 2017, Institut Michelet)

Annelise Binois soutien sa thèse, intitulée « L’archéologie des épizooties. Mise en évidence et diagnostic des crises de  mortalité chez les animaux d’élevage, du Néolithique à Pasteur », le 28 juin à 13h30. La séance aura lieu dans la salle 303 de l’Institut Michelet.

Le jury est composé de :

Christophe PETIT, Pr., Université de Paris 1 – directeur
Anne BRIDAULT, CR, UMR 7041, Nanterre – directrice
Dominique CASTEX, DR, UMR 5199, Bordeaux – rapporteure
Sébastien LEPETZ, DR, UMR 7209, Paris – rapporteur
Jane BUIKSTRA, Pr., Arizona State University – examinatrice
Christophe DEGUEURCE, Pr., ENVA – examinateur
Fabrice GUIZARD, MCF, Université de Valenciennes – examinateur
Richard THOMAS, Reader, University of Leicester – examinateur
Résumé
Les épizooties du passé, en dépit de leur l’impact économique, sanitaire et social sur les sociétés agro- pastorales anciennes, restent en grande partie méconnues. Ces crises de mortalité animales sont particulièrement mal documentées en archéologie, et les millions de victimes décrites par les textes paraissent à première vue n’avoir laissé aucune trace matérielle.
Cette thèse s’attache donc à explorer cette absence, et à démontrer qu’il est non seulement possible de mettre en évidence des dépôts animaux consécutifs à des crises de mortalité, mais également, dans les cas favorables, d’identifier les causes spécifiques des décès. Cet objectif est abordé par le développement de deux outils diagnostiques via une démarche interdisciplinaire mêlant méthodes et données de l’archéologie, de l’histoire et de la médecine vétérinaire. Le premier outil se présente sous la forme d’une grille
d’analyse permettant l’identification des crises de mortalité animales parmi tous les dépôts de faune rencontrés en archéologie. Le second est une démarche de diagnostic différentiel de la nature des crises, reposant sur la confrontation entre les caractéristiques épidémiologiques des dépôts animaux et celles des principales causes de mortalité identifiées aux époques étudiées. Des examens complémentaires ciblés permettent alors la validation des hypothèses diagnostiques obtenues.
Une cinquantaine de dépôts animaux témoignant vraisemblablement de crises de mortalité passées sont ainsi identifiés dans la bibliographie, corpus faisant l’objet d’une
analyse multicritère diachronique et par espèce. Six assemblages ovins datés de l’Antiquité à la période Moderne sont ensuite sélectionnés pour une étude archéologique et ostéologique approfondie. L’application du protocole d’analyse permet la formulation d’hypothèses diagnostiques dans cinq cas sur six, et dans un cas leur confirmation par la mise en évidence du pathogène incriminé.
Les résultats combinés de ces recherches forment ainsi la première tentative rigoureuse de compilation et d’analyse d’un phénomène encore très mal connu, et contribuent à la création d’une histoire des maladies animales.

Colloque « Zones Humides et archéologie » (9-11 novembre 2017, Glux en Glenne, Nièvre)

Veuillez trouver ci-joint le premier appel à communication du colloque « Zones Humides et archéologie » co-organisé par le Groupe d’Histoire des Zones Humides, dont Marie-Christine Marinval.

Il aura lieu au Centre archéologique européen du Mont Beuvray (Glux en Glenne, Nièvre) les 9-11 novembre 2017.

Appel à communication

12e JOURNEE DOCTORALE D’ARCHEOLOGIE

La 12ème Journée Doctorale d’Archéologie, consacrée au thème « Biais, hiatus et absences en archéologie » aura lieu le mercredi 17 mai 2017 de 9h à 18h à l’Institut d’Art et d’Archéologie, 3 rue Michelet Paris 6e.

Camille Gorin, doctorante, présentera: »Contourner les silences à Poitiers » (communication, 10h30) et Gabriel Teurquety, doctorant, présentera: « Le cas des silex d’origine indéterminée dans les études de provenance de matières premières préhistoriques » (poster, 15h).

Programme de la Journée Doctorale2017-1

Soutenance de thèse

Déborah FRONTIN soutien sa thèse intitulée :

« Economie de pêche au Mésolithique et diversité piscicole à l’Holocène ancien dans le bassin hydrographique du Doubs »

qui aura lieu le *jeudi 23 mars 2017 à 14h* à la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie (MAE) sur le campus de Nanterre Université (Paris 10), salle rez-de-jardin 2.

Le jury sera composé de :
Christophe Petit (dir.)
Anne Bridault (Co-dir.)
Marie-Christine Marinval (tutrice)
Christophe Cupillard (examinateur)
Gregor Marchand (rapporteur)
Arturo Morales (rapporteur).

5e journée du réseau REFRAIN (21 novembre 2017, Bruxelles)

La prochaine journée du réseau REFRAIN (RÉseau Francophone du Radiocarbone : Analyses et InterprétatioN) se tiendra le 21 novembre 2017 à Bruxelles (Belgique), dans l’institut royal du patrimoine artistique, Parc du cinquantenaire 1.

Plus d’informations (inscriptions et dépôts des résumés) très prochainement sur le blog !

https://refrain14c.wordpress.com/

CNRS : Campagne de recrutement chercheur 2017

Les postes chercheurs au concours 2017 sont affichés à l’adresse: http://gestionoffres.dsi.cnrs.fr/fo/offres/default-fr.php

Pour les sections 31 et 32, les postes ouverts sont les suivants:

Section n°31 : Hommes et milieux : évolution, interactions
N°31/01 – 4 Directeurs de recherche de 2e classe. Concours ouvert sur les thèmes scientifiques relevant de la Section n°31.
N°31/02 – 2 Chargés de recherche de 1re classe. dont 1 prioritairement sur le thème « Néolithisation de l’’Extrême-Orient : Chine, Japon, Corée »
N°31/03 – 4 Chargés de recherche de 2e classe. dont 1 prioritairement sur le thème « Préhistoire de l’’Australasie »

Section n°32 : Mondes anciens et médiévaux
N°32/01 – 4 Directeurs de recherche de 2e classe. Concours ouvert sur les thèmes scientifiques relevant de la Section n°32.
N°32/02 – 1 Directeur de recherche de 2e classe. prioritairement sur le thème « Méthodes quantitatives, modélisation et simulation en Archéologie »
N°32/03 – 2 Chargés de recherche de 1re classe. dont 1 prioritairement sur le thème « Judaïsme antique et médiéval »
N°32/04 – 3 Chargés de recherche de 2e classe. dont 1 prioritairement sur le thème « Archéologie et histoire ancienne de l’’Afrique sub-saharienne »

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 6 janvier 2017.