Archives de catégorie : Interventions des membres de l’équipe

Orléans et villes-fleuves du monde au fil des siècles : histoire d’eau et d’art. Hommage à Alain Malissard (16-18 mars 2017, Orléans)

Au colloque international organisé par l’Université d’Orléans (laboratoire EA 1210 CEDETE du Collegium Lettres, Langues et Sciences Humaines et GHZH – Groupe Histoire des Zones Humides), Gaëlle Caillet communique « Le raffinage du sucre : exemple d’une histoire entrecroisée entre la Loire et Orléans, XVIIe-XIXe siècle » (avec la participation d’Emmanuel Brouard, docteur en Histoire, chercheur associé au CERHIO)

Résumé :  Le raffinage du sucre de canne est une industrie particulièrement éclairante pour aborder les liens qui unissent Orléans à la Loire entre la seconde moitié du XVIIe et le milieu du XIXe siècle.
Dans les années 1670, époque du démarrage d’une économie sucrière dans les colonies françaises de l’arc antillais, la Loire est au cœur du processus permettant d’expliquer le basculement du raffinage du sucre des ports maritimes français (Rouen, Nantes, La Rochelle, Bordeaux et Marseille) vers les villes ligériennes telles qu’Angers, Saumur, Tours et surtout Orléans où cette industrie connaît un développement  sans précédent.
Aborder l’histoire écrite par la Loire à Orléans, c’est aussi s’interroger sur les relations qui lient le raffinage orléanais au fleuve. C’est une histoire tumultueuse car l’essor de l’industrie du raffinage à Orléans, en dépit d’avantages certains (proximité du marché parisien pour la redistribution des pains de sucre), n’est pas  dépourvue d’entraves. En effet, les raffineurs doivent composer avec l’éloignement des matières premières et les dangers inhérents à la circulation du sucre de canne sur la Loire.

Colloque coordoné par Patrick Voisin, Olivia Voisin et Bertrand Sajaloli. Orléans – Auditorium du Musée des Beaux-Arts

https://physio-geo.revues.org/5197?file=1
http://calenda.org/372561

Colloque « Sales bêtes ! Mauvaises herbes ! « Nuisibles », une notion en débat ». (31 janvier et 1 février 2017, La Défense)

Sous l’égide de l’Association pour l’Histoire de la Protection de la Nature et de l’Environnement et du Comité d’Histoire du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer.

Sales bêtes !

Mauvaises herbes !

« Nuisibles », une notion en débat.

Fabrice Guizard a communiqué sur : « Les animaux nuisibles dans les campagnes du haut Moyen Âge »

Programme

Journée d’étude de l’École du Louvre et l’Inrap (31 mars 2017, Paris)

Cette journée scientifique, « Les formes de l’habitat du premier âge du Fer en Europe de l’Ouest », est organisée par Cyril Marcigny, Christophe Maitay et Vincent Riquier. Elle a lieu au Louvre . Pierre Broutin présente la communication suivante :

Eric Néré et Pierre Broutin (Inrap), « Réseaux  d’habitats et parcellaire sur le plateau de Sénart au 1er âge du Fer. »

 

Soutenance de thèse

Déborah FRONTIN soutien sa thèse intitulée :

« Economie de pêche au Mésolithique et diversité piscicole à l’Holocène ancien dans le bassin hydrographique du Doubs »

qui aura lieu le *jeudi 23 mars 2017 à 14h* à la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie (MAE) sur le campus de Nanterre Université (Paris 10), salle rez-de-jardin 2.

Le jury sera composé de :
Christophe Petit (dir.)
Anne Bridault (Co-dir.)
Marie-Christine Marinval (tutrice)
Christophe Cupillard (examinateur)
Gregor Marchand (rapporteur)
Arturo Morales (rapporteur).

Contact, Circulation, Exchange in Past Societies: Approaches from the bone artefacts (2-3 Mars 2017, Trnava, Slovak Republic)

A l’atélier  » Contact, Circulation, Exchange in Past Societies: Approaches from the bone artefacts« , organisé par Eva DAVID & Erik HNRCIARIK, Laure Fontana présente la communication :

« How can Reindeer antler acquisition and exploitation strategies document settlement patterns in Late Palaeolithic Hunter-gatherer societies? The case of the French Massif Central Magdalenian. »

 

Table-ronde : le réseau viaire dans les villes d’hier et d’aujourd’hui : fonctions et rôles des rues, des impasses et des places (9 décembre 2016, Nanterre)

Le table-ronde « le réseau viaire dans les villes d’hier et d’aujourd’hui : fonctions et rôles des rues, des impasses et des places », organisé par Camille Clément, Post-doctorant du LabEx DynamiTe, dans le cadre du séminaire VEPMO 2016-2017, aura lieu le 9 décembre 2016, de 10h à 17, dans la salle 2 du la MAE (Nanterre).

Léa Hermenault communiquera « Circuler et échanger. Conséquences de deux fonctions des rues sur l’évolution du tissu urbain parisien du 15e au 19e siècle »

En 1924, Le Corbusier appelait de ses vœux l’établissement en ville de rues entièrement consacrées à la fonction circulatoire et débarrassées de ce qu’il nommait, de manière volontairement provocatrice, « la moisissure qui ronge les trottoirs », pour décrire les cafés et commerces qui les bordent .Cette préconisation partait du constat que, dans les faits, les fonctions circulatoire et commerciale des rues sont complémentaires.
Nous voulons interroger cette complémentarité des fonctions et ses conséquences pour l’évolution du tissu urbain parisien entre le XVème et le XIXème  siècle, grâce à la cartographie de données de plusieurs types. Celle des boutiques et des portes cochères dans la ville au début du 18e siècle nous permettra d’identifier des rues plus commerçantes que d’autres, tandis qu’une analyse structurelle du réseau fera le lien entre cette activité commerciale et les circulations des Hommes dans la ville. La spatialisation des dépenses destinées à la réfection du pavage des rues au XVème siècle nous permettra, quant à elle, de constater la grande inertie de la hiérarchie des rues sur le temps long. L’analyse des besoins des commerces, mais aussi celle des efforts répétés des pouvoirs royal et échevinal pour garantir une bonne circulation dans la ville, nous amènera à poser l’hypothèse de l’importance des échanges commerciaux et de leur contrôle dans la résilience des formes.

http://www.mae.u-paris10.fr/seminaire-vepmo/

 

Soutenance d’HDR : Anne Bridault (6 décembre 2016, Nanterre)

Anne Bridault soutiendra son Habilitation à diriger des recherches intitulée « Vers une anthropologie environnementale », devant le jurycomposé de mesdames Emmanuèle Gautier-Costard (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Marylène Patou-Mathis (CNRS-MNHN), messieurs Jean-Pierre Bocquet-Appel (EPHE), Philippe Crombé (Université de Gand), Augustin Holl (Université de Paris Nanterre) et Sylvain Huon (Université Pierre et Marie Curie).

La soutenance se tiendra le mardi 6 décembre à 14h00 à l’université de Paris Nanterre, au Bâtiment B – RDC – B016 – salle Paul Ricoeur.

Caractérisation et spatialisation des ressources siliceuses en Préhistoire: les silex du Bassin parisien et les obsidiennes du Proche Orient (17 novembre 2016, Nanterre)

Cette journée  d’étude du Labex Dynamite, groupe de travail « Changements environnementaux et sociétés du passé », organisée par Gabriel Teurquety, François Giligny et Christophe Petit, aura lieu le 17 novembre 2016 à la Maison Ethnologie Archéologie René Ginouvès, Nanterre.

Programme

 

 

Émission de la radio pour les Journées européennes du patrimoine 2016 (6 octobre 2016)

« Les Pierres Qui Roulent » est l’émission mensuelle de médiation scientifique archéologique du Pôle Sciences de Radio Campus Paris, co-organisée par Léa Hermenault et . Elle se propose d’initier les publics aux pratiques et aux débats de la discipline archéologique autour d’interviews, de chroniques et d’expériences sonores. Pour plus d’informations sur cette émission : http://www.radiocampusparis.org/pierres/

Pour les journées européennes du patrimoine, et dans le cadre de la première émission de l’année 2016-17, « Les Pierres Qui Roulent » vous proposent une balade sonore sur deux sites archéologiques en Île-de-France pour comprendre les apports du patrimoine archéologique. Après une visite du site de la ferme d’Ithe à Jouars-Ponchartrain, « Les Pierres qui roulent » vous proposent une visite du site du château d’Orville en compagnie de François Gentili (INRAP, UMR 7041 ArScAn équipe « Archéologies Environnementales ») qui dirige le chantier.

World Archaeological Congress-8 (28 août – 3 septembre 2016, Kyoto)

Dans le cadre de la Session « T10Q : Multidisciplinary approach in the definition of high-resolution events to interpret past human behaviour », Vandevelde S., Brochier J.É., Petit C., et Slimak L. présentent :

« When Sooted Concretions turn into Micro-chronological Archaeology. Establishment of occupations chronicles in Grotte Mandrin: rethinking the Middle to Upper Palaeolithic transition. »

Soot marks can be noticed in cavities’ concretions. These deposits, generally ignored, are perfectly suitable material for micro-chronological study of hominine activities in a site. In Grotte Mandrin (Mediterranean France) microscopic observation revealed parietal sooted crusts kept track of many occupations, which can be linked with archaeological units. Minimum Number of Occupations and occupations chronicles can be built out of these crusts. MNO, usually high, attest of the cumulative nature of each archaeological unit. This pioneering study shows that sooted concretions analysis provides high temporal resolution archaeology and allows here to rethink the MP/UP transition with an unmatched temporal resolution.

http://wac8.org