Les Mondes du Froid » : Les sociétés arctiques et subarctiques actuelles et passées dans un monde changeant (stratégies, résilience, adaptation) (3 novembre, Paris)

Dans le cadre du séminaire pédagogique « Les mondes du froid », organisé par Emmanuèle Gautier (Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne) et financé par le Le LabEx Dynamite, Claire Alix (UMR 8096 et Université Paris 1) et Anne Bridault présentent la communication :

« Déchiffrer et comprendre le changement à l’échelle du temps long : perspective archéologique »

La perception du changement s’appréhende à différentes échelles, selon que l’on travaille sur un temps « court », celui de quelques générations (mémoire vivante de l’individu et du groupe), ou sur un temps long (plusieurs millénaires). Archéologues et préhistoriens doivent en effet appréhender la question du changement selon une résolution temporelle lâche, en incluant la question des héritages socio-environnementaux et des prises de décision. De récents programmes interdisciplinaires consacrés à l’étude des changements climatiques passés, montrent combien il est important, non seulement de définir précisément ce qui change et à quel rythme, mais aussi d’interpréter ces changements et leurs conséquences sur les conditions de vie des sociétés préhistoriques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *