Central Mexico after Teotihuacan: Everyday life and the (re)making of Epiclassic communities

Dans le cadre du 86e congrès annuel de la Society for American Archaeology (SAA), Michelle Elliott et Sarah Clayton (University of Wisconsin, Madison), organisent un symposium qui s’intitule « Central Mexico after Teotihuacan: Everyday life and the (re)making of
Epiclassic communities ». Le symposium peut être visualisé sur le site de la SAA (saa.org) le 17 avril, de 19h a 22h45 (horaire de Paris), avec un livechat pour échanger avec les communicants. Un enregistrement de la séance sera ensuite disponible à travers le site de la SAA jusque juillet 2021. Il faut être un membre inscrit dans la SAA pour accéder au symposium en direct, ainsi que l’archive enregistrée.

 

Climatic value of Thule architectural wood remains from northwestern Alaska (AD 850-1650): a dendroarchaeological approach

Dans le cadre de du symposium de la World Wood Day de 2021, qui aura lieu en ligne du 21 au 22 mars, Juliette Taieb présentera le lundi 22 mars une communication intitulée « Climatic value of Thule architectural wood remains from northwestern Alaska (AD 850-1650): a dendroarchaeological approach ». Le symposium de la World Wood Day 2021 est organisé en coopération avec le troisième colloque de l’IUFRO sur la culture des produits forestiers et sera visible sur leur chaîne Youtube :

Dimanche 21 mars
Première partie: https://youtu.be/IYlHGMBfcO8
Deuxième partie: https://youtu.be/L-NtCNImTKg

Lundi 22 mars
Première partie: https://youtu.be/QskibJkiiSE
Deuxième partie: https://youtu.be/IUsYbDr41wU

Le programme du symposium de la WWD 2021: https://framaforms.org/system/files/webform/2021_wwd_symposium_schedule_cet.pdf

Revisiting and Extending the Kobuk River Tree-Ring Master Chronology: A Unique Record for Paleo-climate and Archaeology in Northwestern Alaska

Du 15 au 17 avril 2021 se tiendra en ligne le 86e symposium de la SAA (Society for American Archaeology). Juliette TAIEB y présentera une communication intitulée « Revisiting and Extending the Kobuk River Tree-Ring Master Chronology: A Unique Record for Paleo-climate and Archaeology in Northwestern Alaska ». Elle sera visible à l’adresse suivante : https://www.saa.org/annual-meeting.

Le programme de la SAA: https://framaforms.org/system/files/webform/sfo2021_program_preliminary.pdf

La carte archéogéographique, outil d’analyse des héritages de l’écoumène

Magali WATTEAUX présentera le mercredi 10 mars 2021, une communication par visioconférence intitulée « La carte archéogéographique, outil d’analyse des héritages de l’écoumène ». Cette présentation intervient dans le cadre d’une séance de l’Académie d’Agriculture de France portant sur le thème « Produire de nouvelles cartes pour l’expertise ».

Cette séance hebdomadaire publique de l’Académie d’Agriculture de France propose une réflexion sur le renouvellement des méthodes d’analyse de la dynamique de longue durée des milieux géographiques, à des fins d’enrichissement de l’expertise. De nombreuses et intéressantes innovations au sein et au contact de disciplines démontrent que des évolutions intéressantes existent pour mieux concevoir les études d’impact, notamment dans leur nécessaire et fondamentale prise en compte de « l’état initial ». Ce qui fait le point commun des approches présentées, c’est leur capacité à fonder le diagnostic sur l’analyse morphologique des paysages (milieux et planimétries), notamment en renouvelant l’expression cartographique des effets dynamiques de longue durée.
 
Détails de l’intervention :
La discipline archéogéographique est apparue entre la fin des années 1990 et le début des années 2000, sous l’effet conjugué des renouvellements de l’analyse morphologique des planimétries historiques (en particulier des centuriations antiques) et de l’apport massif de données d’archéologie préventive. Dès le départ l’entrée cartographique a été fondamentale.
Le principe de la carte archéogéographique est simple : il s’agit de compiler sur un même fond géographique de référence un ensemble de données et informations de natures diverses (géographiques, géomorphologiques, archéologiques, historiques, écologiques, etc.), relevées sur la documentation planimétrique récente et ancienne ainsi que dans les bases de données archéologiques, afin de permettre l’analyse des cohérences morphologiques visibles dans la planimétrie héritée. Bref faire parler et interagir les héritages de toutes sortes. Ces cartes permettent de développer une expertise au service des politiques d’aménagement et d’urbanisme, au service de la gestion des risques (que l’on pense aux inondations), de la valorisation culturelle et touristique des territoires (par exemple pour asseoir un dossier de zonage historique remarquable) et de la gestion du patrimoine archéologique.
 

L’exposition Archéo-Sexisme à Strasbourg en direct sur YouTube le 21/01/2021

Affiche Exposition Archéo-Sexisme

La MISHA, la délégation Alsace du CNRS et la Mission égalité-parité de l’Université de Strasbourg organisent une journée d’étude sur les discriminations en archéologie en parallèle de l’exposition Archéo-Sexisme actuellement exposée à la MISHA.

Parmi les conférencières invitées, Laura Mary, Béline Pasquini et Ségolène Vandevelde, commissaires de l’exposition Archéo-Sexisme, qui donneront une conférence sur Les discriminations en archéologie : histoire, enjeux et perspectives en direct sur la chaîne YouTube de la MISHA.

invitation vernissage exposition ArcheoSexisme

Importance des zones humides dans l’exploitation des ressources biotiques par les Natoufiens – A. Bridault – 20 octobre 2020

Dans le cadre du séminaire d’enseignement et de recherche « Préhistoire d’Orient et d’Occident » (MOM, Lyon) organisé en 2020 sur le thème « Pré-histoires d’eau », Anne Bridault a été invitée à présenter une communication orale. Intitulée « Importance des zones humides dans l’exploitation des ressources biotiques par les Natoufiens de Mallaha/Eynan (Vallée du Houleh), à la fin du Pléistocène » elle s’est déroulée en distanciel.

Mardi 20 octobre 2020
: Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Lyon

Éric Thirault (Lyon 2, Archéorient) Sophie A. de Beaune (Lyon 3, ArScAn), Frédéric Abbès (CNRS, Archéorient)

Retrouvez le programme complet du séminaire « Pré-histoires d’eau » à cette adresse : https://archeoenv.hypotheses.org/6864

Conférence – Les discriminations sexistes en archéologie, du terrain à la recherche : histoire, enjeux et perspectives – Festival Sexe, Genre et Archéologie

Le Festival Sexe, Genre et Archéologie organisé par l’APARÉA est organisé autour de la venue de l’exposition Archéo-Sexisme à Toulouse. Elle y est visible à partir du 5 octobre 2020 et jusqu’au 3 décembre 2020 dans le hall de la Maison de la Recherche sur le campus de l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès.

    *     *     *

conférence 22 octobre 2020

En parallèle de l’exposition Archéo-Sexisme, des conférences sont organisées, et notamment une donnée par les créatrices de l’exposition « Archéo-Sexisme » : Ségolène Vandevelde (UMR 7041 ArScAn), Beline Pasquini (UMR 7041 ArScAn) et Laura Mary (Paye Ta Truelle), intitulée « Les discriminations sexistes en archéologie, du terrain à la recherche : histoire, enjeux et perspectives »

L’ensemble du programme du festival est accessible ici ->

https://blogs.univ-tlse2.fr/aparea/2020/09/03/le-programme-du-festival-sexe-genre-et-archeologie-2020/

(c) association de promotion et d’aide à la recherche en archéologie

Conférence – Le féminisme et la question du genre en archéologie

À l’occasion de l’accueil de l’exposition Archéo-Sexisme par l’UMR Ausonius à Bordeaux, Laura MARY, Béline PASQUINI & Ségolène VANDEVELDE sont invitées à donner une conférence sur le féminisme et la question du genre en archéologie.

L’archéologie est un milieu professionnel particulier, alliant pratique de terrain, travail de laboratoire, milieu universitaire, monde de l’entreprise, service public et secteur privé. Pour les femmes archéologues, ces conditions de travail particulières sont souvent à l’origine de contraintes liées à leur genre. Le sexisme en archéologie se manifeste sous forme de remarques, de gestes et de comportements inappropriés, ainsi que de difficultés accrues d’accès à l’emploi.

plus d’informations : https://www.u-bordeaux-montaigne.fr/fr/actualites/recherche/le-feminisme-et-la-question-du-genre-en-archeologie.html

Semaine internationale de l’accès ouvert – Paris 1 – Panthéon-Sorbonne

table ronde être ou ne pas être open science

À l’occasion de la semaine internationale de l’accès ouvert, Ségolène Vandevelde participe à la table ronde Être ou ne pas être open Science ? avec une présentation intitulée « Pourquoi la science ouverte ? Valoriser ses publications dans HAL » précédant des échanges entre conférencier·e·s invités et la salle.

table ronde être ou ne pas être open science

La mission Appui à la recherche services aux chercheurs du SCD (Service commun de la documentation) s’associe à la semaine internationale de l’accès ouvert du 19 au 25 octobre 2020, sous la bannière « Être ou ne pas être Open Science ».

Deux événements sont organisés à l’intention des doctorants, des enseignants-chercheurs et des personnels d’appui à la recherche :

  • un après-midi d’échanges le mardi 20 octobre au Centre Panthéon : Pourquoi ouvrir les publications et les données de la recherche
  • une Coffee Party de dépôt dans HAL le jeudi 22 octobre à la Bibliothèque Jean-Claude Colliard.

Télécharger le programme
Télécharger l’affiche

L’inscription est obligatoire pour les deux événements. Compte tenu du contexte sanitaire, les inscriptions sont limitées à 25 personnes.
Contact pour l’inscription : thesesbu@univ-paris1.fr (renseignements au 01 44 07 89 10 Isabelle Le Bescond)

Conférence – atelier « archéolunch » – 21 janvier – Dijon

A vos agendas ARCHEOLUNCH ! Julien Curie nous présentera ses résultats (L’apport des carbonates archéologiques à la connaissance des ouvrages hydrauliques anciens : une mémoire de la gestion des ressources hydriques par les sociétés humaines) le 21 janvier a 12h15, salle Leroi-Gourhan, ARTEHIS. Venez nombreux… avec vos gamelles !
(Texte Fabrice Monna)

Depuis plusieurs années, la prise en compte des sédiments carbonatés déposés par certaines eaux et préservés au sein des structures hydrauliques anciennes (aqueducs, canaux, thermes, fontaines) a pu montrer le fort potentiel de ces « carbonates archéologiques » en tant que supports et catalyseurs d’une étude intégrée de telles structures. Une approche pluridisciplinaire de ces sédiments, mettant en œuvre des méthodes issues des Géosciences (sédimentologie, cristallographie, géochimie) conjuguées aux disciplines des Sciences Humaines (archéologie, histoire), permet à la fois de percevoir les dynamiques paléo-environnementales et activités géodynamiques anciennes (séismes, éruptions volcaniques), et de mettre en lumière la gestion de l’eau par les sociétés du passé, tout en resituant la structure dans sa Géohistoire. Il est en effet possible de proposer, par l’étude de ces dépôts, des reconstituions de variations paléohydrologiques, des calendriers d’évènements catastrophiques, des périodes de fonctionnement des ouvrages et des phases de déclin, ou d’abandon (assèchement), ainsi que de mettre en évidence des épisodes de réfection et d’entretien de ces structures. L’apport de la microchronologie à haute-résolution temporelle, couplée à des méthodes de datations absolues, offre un calage relativement précis des phases chrono-culturelles des ouvrages hydrauliques.

: Géoarchéologie ; carbonates archéologiques ; eau et sociétés

: Mardi 21 janvier 2020, 12h15
France – Dijon – Université de Bourgogne (Sciences Gabriel), salle Leroi-Gourhan – ARTEHIS

« Environment and subsistence strategies dynamics during the Late-Glacial and early Holocene (19-9 ka) in Northern France » – Conférence invitée d’Anne Bridault – Israël

Dans le cadre des séminaires du Département d’Archéologie de l’Université Ben Gourion du Négev, Anne Bridault a été invitée à présenter un conférence intitulée « Environment and subsistence strategies dynamics during the Late-Glacial and early Holocene (19-9 ka) in Northern France« .

: 14 janvier, 16H-18H
: Israel, Université Ben Gurion du Négev
Prof. Y. Goren, Ben Gurion University

Colloque du Labex RESMED – 23-24 octobre – Paris, Sorbonne

Dans le cadre du Colloque final du Labex RESME, Julien Curie présentera une communication intitulée : « Mapping Byzantine Bithynia Online (4th-15th c.) – Cartographie en ligne de la Bithynie byzantine (Turquie) : l’apport des humanités numériques à l’analyse d’un corpus de données archéologiques et historiques ».

: Archéologie, Histoire, Religions anciennes, Monde méditerranéen, Humanités Numériques

: 23-24 Octobre 2019
: Sorbonne, Paris, France

Pour consulter le programme complet :

Conférence à l’Observatoire pour l’Archéologie et le Patrimoine en Haute Bigorre – 21 juin – Bagnères-de-Bigorre

Dans le cadre des conférences organisées Observatoire pour l’Archéologie et le Patrimoine en Haute Bigorre (OAPHB 65), Julien curie réalisera une présentation intitulée : Premiers résultats des analyses géoarchéologiques du colmatage sédimentaire du canal thermal antique de Bagnères-de-Bigorre.

Hydraulique – Géoarchéologie – Thermes antiques

Vendredi 21 juin – 9h30
Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées)

« Les stratégies de chasse, élément clé des dynamiques sociétés-milieux, entre -18000 et – 9000 cal BP, dans la moitié nord de la France » 18 avril 2019

Anne Bridault a présenté le une conférence intitulée « Les stratégies de chasse, élément clé des dynamiques sociétés-milieux, entre -18000 et – 9000 cal BP, dans la moitié nord de la France », dans le cadre du séminaire de Master de préhistoire de Boris Valentin , le 18 avril  de 10h à 12h à l’Institut d’Art et d’Archéologie, Paris.

Café Sciences – séminaire EDYTEM – 21 mars 2019 – Bourget-du-Lac, Université Savoie Mont Blanc

Lors du « Café Sciences » du 21 mars 2019 (13h30-14h), Ségolène Vandevelde présentera une communication intitulée « Fuliginochronologie. Étude micro-chronologique des occupations humaines à la Grotte Mandrin« , au laboratoire EDYTEM (site du Bourget-du-Lac, Université Savoie Mont Blanc).

Le « café science » est un séminaire ouvert à tous les membres du laboratoire EDYTEM (UMR 5204), très pluridisciplinaire, qui accueille géographes, sédimentologues, archéologues, géologues, glaciologues… Il dure 30 minutes max au-delà desquelles les gens venus par curiosité ou ouverture d’esprit peuvent retourner à leurs activités et ne restent que les personnes qui souhaitent discuter plus longuement et poser des questions.

Dans cette communication, nous présenterons une méthode pionnière, la Fuliginochronologie, du latin fuliginosus, fuligo : suie, fuligineux/fuligineuse, et du Grec khrônologia : chronologie, qui consiste à étudier la succession des dépôts de suie piégés dans une matrice. Nous ne développerons ici que les cas de suie piégés dans les dépôts carbonatés et plus particulièrement dans des spéléothèmes. Dans un premier temps, la méthode sera définie et des analyses complémentaires seront présentées à partir de l’étude de la longue séquence archéologique paléolithique du site de la Grotte Mandrin (moyenne vallée du Rhône, France).

http://edytem.univ-savoie.fr/agenda/datamining-and-data-visualisation-en-shs-crawler-le-web-avec-hyphe-et-visualiser-les-reseaux-d

Mots-clefs : suie, carbonates, micro-chronologie, occupations humaines, caractérisation, Grotte Mandrin