Colloque « Maltraitance animale » (14 juin 2018, Nanterre)

Cette journée, organisée par Fabrice Guizard et Christophe Petit, est consacrée à des interventions abordant la maltraitance animale sous l’angle social, éthique et juridique mais aussi du point de vue animal : souffrances, blessures et traumatismes intentionnels subis. L’approche critique des sources et des protocoles d’analyse des restes osseux sera au centre des discussions.

Programme

Appel à communications « Réunion des Sciences de la Terre » (22-26 octobre 2018, Lille)

Dans le cadre de la prochaine Réunion des Sciences de la Terre qui aura lieu du 22 au 26 octobre 2018 à Lille (https://rst2018-lille.sciencesconf.org), deux sessions «Géoarchéologie» sont proposées (résumés):

(10.2) Géoarchéologie et Environnement : Lecture des sédiments et des paysages anthropisés

(10.5) De la géoarchéologie « intra-site » à la géoarchéologie « culturelle » : retour sur 30 ans d’expériences et de recherche.

Nous serions heureux d’accueillir des chercheurs qui souhaiteraient présenter leur travail. Ces deux sessions seront publiées en deux volets dans un même numéro.

Pour toute proposition ou demande d’information complémentaire, merci de contacter (en mettant en copie Nicolas Tribovillard (nicolas.tribovillard@univ-lille1.fr) :

– session 10.2 : Julien Curie (julien.curie@mae.u-paris10.fr)

– session 10.5 : Marylise Onfray (onfray.marylise@live.fr) et Lucie Cez (luciecez@gmail.com)

Date limite de soumission des résumés : 18 juin

Colloque de clôture du PCR Arbano (24 – 26 octobre 2018, Caen)

L’appel à communications pour le colloque « Far West. La Normandie antique et les marges nord-ouest de l’empire romain (Ier s. av. J.-C./VIe s. ap. J.-C.) », est lancé. Il se tiendra à Caen du 24 au 26 octobre 2018. Vous trouverez l’ensemble de la présentation de l’argumentaire scientifique et le pré-programme (les sessions et
l’organisation générale des 3 jours) sur le site suivant :
La Normandie antique et les marges nord-ouest de l’Empire
https://arbano.sciencesconf.org/
Ce colloque clôt d’un programme collectif de recherche de sept ans (2011-2018) sur la présence romaine en Normandie occidentale (formes du peuplement, réseaux d’échange, modes de vie, dynamisme culturel), sujet qui n’avait jamais fait l’objet
d’une synthèse.

« Le processus de néolithisation au Levant » (20 avril 2018, Nanterre)

Anne Bridault  présente la communication suivante :

« Exploitation des ressources animales et modes d’occupation du site durant le Natoufien final à Eynan/ Ain Mallaha (Vallée du Houleh) : état des recherches »

Lors de la Table Ronde – Le processus de néolithisation au Levant : rythmes, causes et mécanismes des changements à travers l’examen des périodes charnières–  organisation F. Bocquentin et J. Vieugué. Le 20 Avril 2018, M.A.E., Nanterre.

http://www.mae.parisnanterre.fr/le-processus-de-neolithisation-au-levant-rythmes-causes-et-mecanismes-des-changements-a-travers-lexamen-des-periodes-charnieres/

 

Journée d’études « Épistémologie de l’archéologie » (11 avril 2018, Nanterre)

La première journée d’études « Epistémologie de l’archéologie », organisée par Sophie A. de Beaune (Ethnologie préhistorique) et Laure Fontana (Archéologies environnementales),
aura lieu le mercredi 11 avril 2018 à Nanterre, dans le Bâtiment Max Weber, salle Séminaire 2.

Ce thème transversal « Épistémologie de l’archéologie » concerne tous les chercheurs qui s’interrogent sur leur discipline. La première journée d’études est consacrée à la relation entre sources écrites et vestiges archéologiques. Nous examinerons la pratique des chercheurs qui étudient ces sociétés en intégrant les deux types de sources et notamment leur prise en compte de données parfois contradictoires. Chaque intervenant est invité à présenter l’évolution de sa propre pratique par rapport à cette thématique et éventuellement sa vision de la manière dont elle a été traitée au cours de l’histoire de l’archéologie. Idéalement, la présentation d’un exemple concret pris dans le registre de son travail illustrera son propos. Nous avons volontairement fait appel à des chercheurs qui
ne sont nécessairement archéologues afin d’enrichir les débats. Chaque intervention, de 45 mn, sera suivie d’une discussion

Programme

Zoodémographie historique : Pour une Histoire du Peuplement Animal (15 mars 2018, Nanterre)

L’Histoire Naturelle traditionnelle n’a pas eu vocation à aborder les animaux « de leurs points de vue ». Ce vécu animal peut être approché à travers l’évolution des peuplements qui ont connu les vicissitudes des peuplements humains : migration, croissance, déplacements contraints, accidents démographiques…
En explorant un corpus documentaire étendu et divers (textes, écofacts, iconographie…), il s’agira de poser les bases d’une réflexion
scientifique interdisciplinaire sur les phénomènes démographiques du monde animal à différents pas de temps et différentes
échelles spatiales.
La journée sera consacrée aux échanges de points de vue entre historiens et archéologues sur la très longue durée

Colloque « Archéo-Éthique » (25 et 26 mai 2018, INHA Paris)

Un colloque sur l’éthique en archéologie est organisé à Paris les 25 et 26 mai 2018. Les  archéologues sont confrontés à de nombreuses questions éthiques dans leur pratique quotidienne et il paraît essentiel de réfléchir sur notre profession scientifique dans le monde actuel. Les objectifs du colloque Archéo-Ethique sont de montrer l’importance de l’éthique en archéologie en présentant la variété des sujets à traiter et de contribuer au développement d’une approche spécifique de ces questionnements en France et en Europe. Vous trouverez le *programme *et la fiche d’*inscription* sur le site web du colloque : https://archeoethique.wixsite.com/colloque. L’inscription est nécessaire et gratuite. Liste des thèmes abordés:

I. Une éthique propre à l’archéologie ?
II. À qui appartient le patrimoine archéologique ?
•    Quelles relations entre les archéologues et les populations
locales ?
•    Pillage du patrimoine et traitement des données grises :
Quelle(s) attitude(s) adopter ?
•    Fouilles de sépultures et gestion des restes humains :
entre science archéologique, sensibilités,  croyances et laïcité
III. Les tensions entre l’éthique scientifique et les contraintes
professionnelles
IV. Archéologie et construction identitaire. Comment réagir face à la
récupération idéologique   des  résultats de la recherche archéologique ?

Les organisatrices :
Béline Pasquini et Ségolène Vandevelde
Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne
UMR 7041 ArScAn
Equipe Archéologies environnementale

D’où viennent les inégalités sociales? L’apport de l’archéologie.

The Conversation a publié un article rédigé par Michelle Elliott portant sur les origines des inégalités sociales selon une équipe internationale d’archéologues qui a étudié un corpus des sites autour du globe. La recherche de l’équipe, dirigé par Timothy Kohler (Washinton State University), a été publié dans la revue Nature n°551.

Les résultats de Kohler et ses collègues démontrent que l’émergence des inégalités sociales est fortement corrélé avec les économies agricoles, les hiérarchies socio-politique et l’élevage des animaux domestiques. Par ailleurs, les inégalités sociales sont plus marquées en Eurasie qu’en Amérique.

http://theconversation.com/dou-viennent-les-inegalites-sociales-regards-darcheologues-89715

« Les Pierres qui roulent » émission de radio du 11 janvier 2018

Les Pierres Qui Roulent est l’émission bimensuelle de médiation scientifique archéologique du Pôle Sciences de Radio Campus Paris. Elle est produite et animée par Léa Hermenault et Enora Gault, et se propose d’initier les publics aux pratiques et aux débats de la discipline archéologique autour d’interviews, de chroniques et d’expériences sonores. Pour plus d’informations sur cette émission :
http://www.radiocampusparis.org/pierres/

« A table ! Archéologie de l’alimentation »

Pour cette nouvelle année qui débute, les Pierres qui roulent ont décidé de ne pas laisser de répit à nos estomacs… nous évoquerons les pratiques alimentaires des sociétés anciennes, pour le plus grand plaisir de vos papilles – et de vos oreilles !

On mange souvent, voire beaucoup pendant les fêtes de fin d’année : repas de Noël, réveillon du Nouvel An, annonçant ensuite la fameuse galette des rois – que vous avez peut-être déjà entamée – et les crêpes de la chandeleur… Peut-être est-ce un peu trop… mais peut-être est-ce parce que l’on aime ça, manger. Moment privilégié de retrouvailles sociales, le passage à table est également révélateur de choix culturels, symboliques et pragmatiques, que l’archéologie contribue à révéler pour les sociétés du passé.

Comment avoir accès à ces données, et que nous apprennent-elles sur la composition des tablées néolithiques, antiques et médiévales ?

Pour cette première émission de l’année 2018, nous avons réuni autour d’un petit buffet de nouvelle année, trois intervenants :

  • Aurélie Chantran, Doctorante en archéologie médiévale, UMR 7041 ArScAn, équipe « Archéologies Environnementales »
  • Vladimir Dabrowski, Doctorant en archéobotanique et en archéoentomologie, au Muséum National d’Histoire Naturelle
  • Lamys Hachem, Archéozoologue et Ingénieure de Recherche à l’INRAP, UMR 8215 Trajectoires

L’émission de radio sera diffusée le jeudi 11 janvier à 20h sur Radio Campus Paris (93.9 FM), puis sera podcastable à partir de la page
https://www.radiocampusparis.org/lpqr-a-table-archeologie-de-l-alimentation-11-01-18/

Séminaire de formation – Centre EFEO Siem Reap – Cambodge « L’archéologie environnementale, la géoarchéologie et l’étude des anciens réseaux hydrauliques » 20-21 et 22 Décembre 2017

Dans le cadre des ateliers de formation du projet « Ancient Texts, Languages and Archaeologies of South and South-East Asia » (ATLAS), le centre de l’Ecole française d’Extrême-Orient à Siem Reap propose trois journées de formation à l’archéologie environnementale, la géoarchéologie et l’étude des anciens réseaux hydrauliques.

Le centre EFEO de Siem Reap accueillera  Lucie Cez, doctorante en géoarchéologie de l’équipe « Archéologies environnementales » du laboratoire ARSCAN (« Archéologie et sciences de l’Antiquité » – UMR 7041, CNRS – Univ. Paris I – Univ. Paris Ouest).

L’atelier s’adresse à une sélection d’étudiants et d’archéologues cambodgiens, ainsi qu’à deux étudiants inscrits en France dans un établissement du groupe PSL.