À propos

Depuis sa création au sein de l’UMR 7041 en 2000, l’équipe “Archéologies Environnementales” s’est développée dans les locaux de la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie, aujourd’hui MSH-Monde, bâtiment R. Ginouvès, sur le campus de Nanterre Université.

L’équipe Archéologies environnementales regroupe des chercheurs qui, au-delà de leur source d’information (matériaux d’étude), de leurs outils d’analyse et de la période étudiée, souhaitent identifier et caractériser les relations entre sociétés et environnements. Interdisciplinaire et diachronique, elle se développe et reformule en permanence ses problématiques en fonction des évolutions de la recherche et de sa propre perception des enjeux scientifiques.

Le financement récurrent de l’équipe, issu de 4 des 5 tutelles de l’UMR, est attribué par celle-ci en fonction des règles de partage défini par ArScAn. S’ajoutent à cela les financements des actions de recherches des Projets Collectifs (3 étant cogérés par les membres de l’équipe) et les nombreux financements sur programmes (ERC, projets internationaux, ANR, bourses de missions, PCR, fouilles programmées) dont nous sommes responsables ou participants. Les frais de fonctionnement des salles techniques que gère notre équipe (équipement, mobilier, produits divers) sont assumés par le financement collectif de l’UMR et par le propre budget de l’équipe, mais ces crédits sont toujours insuffisants par manque de dotation des tutelles.

L’équipe Archéologies environnementales s’efforce de développer ce qu’elle considère comme ses missions et ses objectifs, grâce à des stratégies et à une structuration appropriée :

  • ancrer l’archéologie environnementale en Sciences Humaines et Sociales, en développant ses travaux au sein de l’UMR ArScAn ;
  • développer et améliorer les approches interdisciplinaires dans l’optique d’une vraie recherche intégrée qui dépasse la dichotomie archéologue généraliste / spécialiste qui reste la règle dans les études archéologiques dites pluridisciplinaires ;
  • travailler à différentes échelles spatio-temporelles et notamment dans une optique de temps long, qui implique notamment la collaboration entre historiens, géographes et archéologues ;
  • équiper nos laboratoires de recherche afin de rendre fonctionnelles nos salles techniques : laboratoire d’archéobotanique (anthracologie, xylologie, carpologie, recherches de grains d’amidon), d’archéozoologie (mammifères, poissons, oiseaux), de géoarchéologie (susceptibilité magnétique, colorimétrie, granulométrie, composition chimique des sols, pétrographie sédimentaire) ;
  • équiper notre équipe en microscopie optique, loupe binoculaire, et en équipement en analyse d’images. En collaboration avec la MSH-Mondes, nous avons acheté un microscope électronique très performant en réponse à un appel d’offre du DIM MAP Île-de-France.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search