“Ô temps, suspend ton vol : chronologies et datations” XIIe Colloque du GMPCA – 9-12 mai 2019 – Québec, Montréal

Dans le cadre du XIIe Colloque international du GMPCA, L’archéométrie dans tous ses états : perspectives interdisciplinaires sur une discipline en constante évolution, qui se déroulera pour la première fois en Amérique du Nord, à l’Université de Montréal (Qc, Canada), Ségolène Vandevelde, Adelphine Bonneau, Jacques É. Brochier, Christophe Petit et Ludovic Slimak, présenteront un poster portant sur la fuliginochronologie lors de la session “Ô temps, suspend ton vol : chronologies et datations”. Titre du poster : Fuliginochronology: a new way of studying fire events chronicles in archaeological sites. Example of the Grotte Mandrin during glacial period.

: Archéométrie, Conférence, Colloque, international

XIIe Colloque du GMPCA 2019 – Archéométrie
: 9-12 mai 2019
: Canada, Québec, Montréal, Université de Montréal

Le site de l’événement
Le programme

Journée d’étude « Datation des structures hydrauliques : enjeux, questions et méthodes », 25 mars 2019

Julien Curie présentera une communication intitulée “L’apport des carbonates archéologiques à la connaissance des ouvrages hydrauliques anciens : enjeux, méthodologies et limites” lors de la journée de séminaire organisée à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Axe 2 « Eaux et sociétés : de l’hydraulique à l’environnement sur la longue durée » .

Résumé :

Depuis plusieurs années, la prise en compte des sédiments carbonatés déposés par certaines eaux et préservés au sein des structures hydrauliques anciennes (aqueducs, canaux, thermes, fontaines) a pu montrer le fort potentiel de ces « carbonates archéologiques » en tant que supports et catalyseurs d’une étude intégrée de telles structures. Une approche pluridisciplinaire de ces sédiments, mettant en œuvre des méthodes issues des Géosciences (sédimentologie, cristallographie, géochimie) conjuguées aux disciplines des Sciences Humaines (archéologie, histoire), permet à la fois de percevoir les dynamiques paléo-environnementales et activités géodynamiques anciennes (séismes, éruptions volcaniques), et de mettre en lumière la gestion de l’eau par les sociétés du passé, tout en resituant la structure dans sa Géohistoire. Il est en effet possible de proposer, par l’étude de ces dépôts, des reconstituions de variations paléohydrologiques, des calendriers d’évènements catastrophiques, des périodes de fonctionnement des ouvrages et des phases de déclin, ou d’abandon (assèchement), ainsi que de mettre en évidence des épisodes de réfection et d’entretien de ces structures. L’apport de la microchronologie à haute-résolution temporelle, couplée à des méthodes de datations absolues, offre un calage relativement précis des phases chrono-culturelles des ouvrages hydrauliques.

Mots-clefs : Géoarchéologie, Archéologie de l’eau, Carbonates, Environnement

Lieu : Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Salle « Marc Bloch » MSH Lyon Saint-Etienne 14, avenue Berthelot (rdc), Lyon 7e

Date : 25 mars 2019 , 9h-17h

Pour le programme complet, merci de cliquer ici.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search